Devenir délégué syndical peut être intéressant si vous souhaitez vous investir davantage dans la défense de vos droits et ceux de vos collègues. En effet, le délégué syndical a pour rôle de défendre les droits des salariés et de négocier des accords collectifs

Nous détaillons dans ce guide, ce que vous devez savoir pour être un futur délégué syndical, les conditions d'accès et les missions de ce poste essentiel dans toutes entreprises ou sociétés.

Si vous souhaitez devenir délégué syndical, votre rôle consistera notamment à représenter votre syndicat au sein de l’entreprise, par l’intermédiaire de propositions, de revendications et réclamations.

Vous serez alors l’interface entre les salariés et l’employeur mais aussi entre l’employeur et votre syndicat. 

Il est important d’être sûr de son engagement avant de se lancer. Effectivement, devenir délégué syndical suppose un investissement important et qui s’inscrit dans la durée. Il faut être également force de proposition.

La désignation du délégué syndical

Si les ordonnances Macron prévoient le regroupement du comité d’entreprise, du CHSCT et des délégués du personnel au sein d’une instance représentative unique nommée le CSE, les délégués syndicaux conservent quant à eux leur statut au sein de l’entreprise.

Conditions pour devenir délégué syndical 

  1. Il doit travailler dans l’entreprise depuis au moins un an.
  2. Le candidat qui souhaite être délégué syndical doit être âgé de 18 ans révolus. 
  3. Il doit n’avoir fait l’objet d’aucune interdiction, déchéance ou incapacité relative à ses droits civiques. Ce délai est réduit à 4 mois lorsque l’entreprise ou l’établissement vient d’être créé.

Modalités de désignation du délégué syndical :

Les modalités de désignation des délégués syndicaux varient selon l’effectif de l’entreprise ou de l’établissement. Le Code du travail précise toutefois que les syndicats doivent informer l’employeur des décisions prises. 

Il faut noter que le mandat de délégué syndical est cumulable avec celui de représentant du personnel et de représentant syndical au comité social et économique. Dans les entreprises de moins de 300 salariés, le délégué syndical est membre de droit du CSE.

Devenir délégué syndical

Comment devenir délégué syndical ?

Le nombre de délégués syndicaux par syndicat présent dans l’entreprise est défini selon la taille de cette dernière. Les délégués syndicaux sont désignés parmi les candidats aux élections professionnelles ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections du CSE. A défaut, les organisations syndicales peuvent désigner un candidat ayant obtenu un score inférieur ou un autre adhérent. L’élection des délégués syndicaux a lieu tous les 4 ans.

thumb-tack

A noter

Les noms des délégués syndicaux désignés sont portés à la connaissance de l’employeur par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise contre récépissé. Ils sont affichés sur les panneaux réservés aux communications syndicales.

Si vous souhaitez devenir délégué syndical, vous devrez manifester votre intérêt auprès de votre syndicat en exposant :

  1. vos motivations
  2. vos compétences
  3. votre investissement dans l’entreprise ou encore vos engagements associatifs.

Si vous apparaissez motivé et compétent, vous aurez de grandes chances d’être désigné.

Les avantages à devenir délégué syndical

La présence du délégué syndical dans l’entreprise oblige la Direction à déclencher une négociation annuelle sur les conditions de travail et notamment les salaires.

Ce membre du CSE assure également :

  • la représentation de son syndicat et se doit de transmettre les revendications des salariés à l’employeur
  • de participer à la création ou la modification des différents accords. Il doit obligatoirement être consulté pour toute modification de la réglementation relative à l’emploi, la formation ou aux accords préélectoraux.

Le principal avantage du délégué syndical est son statut protecteur contre le licenciement. En effet, il ne pourra être licencié qu’après autorisation de l’inspecteur du travail. Cette protection est effective avant et après l’exercice de ses fonctions.

Par ailleurs, il bénéficie d’un congé de formation de 18 jours.

Pour exercer les fonctions du délégué syndical, ce dernier dispose de plusieurs moyens :


  • des heures de délégation
  • une liberté de déplacement
  • un local pour organiser ses réunions.

Le code du Travail prévoit qu’aucune limitation ne peut être apportée à l’exercice du droit syndical. Toute entrave peut être pénalement sanctionnée.

Remplir son mandat de délégué syndical jusqu’à son terme

Si vous décidez de devenir délégué syndical, sachez que votre mandat peut prendre fin aux élections professionnelles suivantes mais pas seulement. Cela est aussi valable si l’entreprise voit son effectif descendre sous le seuil de 50 salariés, lorsque le syndicat n’est plus représentatif dans l’entreprise, en cas de démission du délégué syndical ou de licenciement. Dans ce dernier cas, l’employeur devra impérativement suivre la procédure de licenciement du travailleur protégé.

Ainsi, le gouvernement a profondément revu les règles du dialogue social en entreprise via la mise en place du comité social et économique qui remplacera progressivement les précédentes instances de représentation du personnel en France. Le rôle des délégués syndicaux, particulièrement important en matière de négociation collective, est toutefois conservé.

Sur le même thème :

Laisser un commentaire